Déplacement à Bruges Dimanche 21 octobre

Déplacement à Bruges Dimanche 21 octobre
Dimanche 21 octobre aura lieu le marathon de Bruges. Outre la distance 42,195 Km, l'organisateur...
suite

Document sans titre
ACTUALITES
Annee:2010
mars   avril   mai   juin   juillet   aout   septembre   octobre   novembre   decembre   

Annee:2011
janvier   fevrier   mars   avril   mai   juin   juillet   aout   septembre   octobre   novembre   decembre   

Annee:2012
janvier   fevrier   mai   juin   juillet   aout   septembre   octobre   novembre   decembre   

Annee:2013
janvier   fevrier   mars   avril   mai   juin   juillet   aout   septembre   octobre   novembre   decembre   

Annee:2014
janvier   fevrier   mars   avril   mai   juin   juillet   aout   septembre   octobre   novembre   decembre   

Annee:2015
janvier   fevrier   mars   avril   mai   juin   juillet   aout   septembre   octobre   novembre   decembre   

Annee:2016
janvier   fevrier   mars   avril   mai   juin   juillet   aout   septembre   octobre   novembre   decembre   

Annee:2017
janvier   fevrier   mars   avril   mai   juin   juillet   aout   septembre   octobre   novembre   decembre   

Annee:2018
janvier   fevrier   mars   avril   mai   juin   juillet   aout   septembre   octobre   

Triathlon du Calaisis - Le 24 mai

 
Triathlon du Calaisis - Le 24 mai
Ce sera la 3éme participation pour le RTL à ce magnifique Triathlon S. Le site de la course sera situé sur la commune de Blériot-Sangatte, dans une ancienne gravière à quelques pas de la mer. La base de voile et de loisirs Tom Souville est une structure qui appartient à la Communauté d'agglomération Cap Calaisis , elle est destinée aux sports nautiques.
Le plan d'eau de 25 Hectares servira pour la natation avec traversé d'une largeur de 750m.
Le chemin de randonnée de 2.3 km qui entoure le plan d'eau sera utilisé pour la course à pied.
La partie cycliste empruntera la montée du Cap Blanc Nez du site naturel des Noires Mottes via Escalles et Peuplingues. Un paysage de campagne de collines, de falaises avec bien sur une vue magnifique sur la mer est donc proposé aux triathlètes, ça promet!

Triathlon de Dunkerque - 28 Juin

 
Triathlon de Dunkerque - 28 Juin
Pour cette 29ième édition, l'épreuve Open se déroulera par équipes de deux triathlètes effectuant successivement le même triathlon distance S de 750 mètres de natation, 12 kilomètres de vélo et 2,5 kilomètres à pied.
Les deux 2 équipiers termineront ensemble par une boucle de course à pied avant de franchir l'arrivée.
Premier relayeur:
750 mètres de natation
12 kilomètres de cyclisme
2,5 kilomètres de course à pied
Le premier relayeur passe le relais au deuxième relayeur dans la zone aménagée, prés du ponton de départ natation
Deuxième relayeur:
750 mètres de natation
12 kilomètres de cyclisme
2,5 kilomètres de course à pied
Le deuxième relayeur repasse par la zone de relais pour chercher le premier relayeur
Les deux relayeurs
1,5 kilomètres de course à pied
Les deux relayeurs franchissent ensemble la ligne d'arrivée

Le triathlon d'Etaples annulé

 
Le triathlon d'Etaples annulé
Le triathlon d'Etaples annulé
Pour la deuxième année consécutive, le triathlon d'Étaples n'aura pas lieu. Et c'est loin d'être la seule course nature ou randonnée qu'on voit disparaître subitement et discrètement du calendrier. D'année en année, les organisateurs bénévoles sont plus nombreux à jeter l'éponge. Pourquoi ? Suivez leur regard !

La faute aux contraintes administratives

Organiser une course ? Un parcours du combattant. Une épreuve avant l'épreuve! Pascal Boyer, trésorier de l'association ASAND qui organisait il y a encore peu le raid du même nom et les Foulées nature de la baie d'Authie en sait quelque chose. « Je suis bénévole, j'ai un boulot à côté. Alors gérer les dossiers administratifs à monter et les autorisations en plus des appels des participants et la réalisation des cartes et parcours... C'était devenu impossible », regrette celui qui s'est résolu à jeter l’éponge. Même constat chez Dominique Pont, président de l'ASE triathlon organisatrice du triathlon d'Étaples : « Sur le plan financier, ça devient vite risqué. » Surtout quand à deux jours d'une épreuve qu'on met des mois à peaufiner, le couperet de la sous-préfecture tombe...implacable. « C'est pour ça que j'ai arrêté, confie Pascal Boyer. L'année où on a voulu organiser un raid pour les enfants, trois jours avant, la sous-préfecture a envoyé trois pages de recommandations… Comment voulez-vous qu’on s'en sorte ? C’est un stress permanent de ne pas savoir si l'épreuve aura lieu. »

Du côté des municipalités aussi, on admet que l'administratif pèse lourd sur les épaules du monde associatif. « Organiser une course aujourd'hui, c'est de la folie ! Autrefois, c'était plus simple et la sécurité y était pourtant », regrette Philippe Fait, le maire d'Étaples.

La faute à la désaffection pour le bénévolat

« Le monde change et il se professionnalise, c'est regrettable mais toutes les associations sont confrontées à ça : il y a moins de bénévoles », poursuit lélu. Dominique Pont le sait trop bien : « À la date du triathlon (en plein été, NDLR), nous n’aurions été que 6 ou 8 bénévoles de l’association à être là. » Quand les règles imposent 120 signaleurs… Voilà comment ça profite à des organisations professionnelles – comme celles de Karine Baillet ou de Marc Devins par exemple , au détriment des associations qui dénoncent la suprématie de « ce sport business ». « Moi-même, je participe à ces courses. Je n’ai rien contre. Mais les amateurs aussi doivent pouvoir organiser des épreuves », défend-il.

La faute à la crise aussi

Le mille-feuille des règles de sécurité assomme aussi les clubs qui veulent maintenir un prix d'engagement raisonnable. Résultat : ils renoncent faute de rentrer dans leur frais. Autrefois, les municipalités, en meilleure forme financière, mettaient, en plus du soutien logistique, la main à la poche pour faire la différence. Aujourd'hui, ces vannes-là se sont taries, quand bien même l'événement a des retombées. Laissant sur le carreau des manifestations sportives (mais pas que) qui s'étaient fait un nom et avaient trouvé leur public.

De nombreuses courses passées à la trappe

Depuis plusieurs années, l'arrondissement de Montreuil, dont le cadre se prête idéalement aux courses nature ou aux randonnées, a vu de nombreuses manifestations disparaître du calendrier. Parmi elles, entre autres :

- Les foulées nature de la baie d'Authie à Groffliers
- Le run and bike de Montreuil
- Le raid ASAND
- Le trail des Garennes à Camiers
- Les foulées de la Dordonne à Bréxent
- La randonnée nocturne VTT de Saint-Josse
- La Trans d'Authie de Berck, organisé par le service des sports de la ville
À l'inverse, mais plus rarement, des courses ressuscitent parfois. C’est le cas de la Salicorne, par exemple, qui fait son grand retour cette année.

Une nouvelle taxe évitée de justesse

Les trailers peuvent dormir tranquilles. Bernard Amselem, président de la fédération française d'athlétisme, qui avait évoqué l’éventualité d’une taxation des courses hors stade par la fédération et le prélèvement d’une partie des engagements versés par chaque coureur, ferait marche arrière. L'idée n’avait pas tardé à embraser les réseaux sociaux et une pétition avait été lancée par les plus déterminés des 9,5 millions de pratiquants. Moins de 10 % des 9 000 épreuves organisées chaque année en France le sont par des clubs affiliés à la fédération, ce qu'elle déplore, pointant la sécurité des coureurs dans ces conditions. Mise en sursis, il y a fort à parier que l'idée fasse quand même un jour son chemin d'une manière ou d'une autre.

PAR ÉLODIE ADJOUDJ (VDN)

© Copyright royaltriathlonlille.com, droits de reproduction et de diffusion réservés - Mentions légales - plan du site
Association sportive loi 1901 affiliée à la FFTri sous le n° 02068
Le Club R?sultats Inscription